28/09/2015

Rugby › VILLERÉAL LA TÊTE À L'ENDROIT

Loïc Serres présent dans les airs et au combat.|Photo © Jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

VILLERÉAL 30– SAINTE-BAZEILLE 18
On avait maintes raisons d'être inquiet pour l'USV. Avait-elle digérée la disproportion de la sanction et sa relégation ? Sa trop courte inter-saison ? La démobilisation des esprits ? La désorganisation due au retard du chantier de Léo-Cheyrou ?... Les joueurs ont fourni la meilleure des réponses en dominant nettement leur vieil ennemi Sainte-Bazeille.



Et cette réponse est d'autant plus convaincante que la victoire a été loin d'être une formalité. Certes, après 20 minutes de jeu, les Jaune et Bleu avaient pris 10 points d'avance. Après une entame rassurante, Conduché avait aussitôt converti au planchot l'indiscipline bazeillaise. (3 à 0 ; 3e)

Au quart d'heure, les avant villeréalais s'étaient fait plus entreprenants. Malgré leur infériorité athlétique, ils enclenchaient deux mauls successifs qui menaçait la ligne visiteuse. Petite leçon d'efficacité en matière de ballon porté. Valadier chargeait au ras. Puis Vincent Pigagnol au relais. Bazeille se multipliait en défense mais ne pouvait résister à la charge de Christ qui plongeait derrière la ligne. (10 à 0 ; 20e)

Damien Christ a trouvé la faille pour le premier essai jaune et bleu.

Manifestement, Serres et ses copains avaient chassé leurs appréhensions et retrouvé leurs marques, celles d'il y a 6 mois dans un championnat Honneur qu'ils avaient conclu à la 4ème place.

Rassurés peut-êre un peu trop, les Villeréalais ! À peine la remise en jeu effectuée par Sainte-Bazeille, ils s'oubliaient dans une grossière faute au sol sur laquelle ils laissaient trois points. (10 à 3 ; 22e)

Puis, ils contestaient une décision... Pénalité retournée (27e) ! Puis une seconde touche directe (27e), des ballons tombés, des fautes de main, et trop de ballons rendus.

C'est sur l'un d'eux que Bordes, l'ailier bazeillais, mettait à profit l'organisation improbable des Jaune et Bleu pour relancer depuis ses 22 m. Tout en puissance et en vitesse. Un grand zig, un grand zag, un intervalle, une valise et son arrière, venu à hauteur, finissant le boulot.

Pan sur les doigts, Bazeille était revenu dans la course ! (10 à 8 ; 32e)

Fornasier, très surveillé par la défense bazeillaise.

Bazeille : 12 points en 3 minutes

Surprise, l'USV devint transparente. En face on pilonnait, à Villeréal on reculait. Le nez en l'air. Attendant le rebond, n'attaquant pas les ballons, défendant les bras ballants... La sanction tomba ! Bazeille s'offrait une seconde cavalcade, sans opposition, derrière la ligne villeréalaise. Cette fois-ci transformée. En à peine trois minutes, les Jaune et Bleu venaient d'encaisser 12 points ! (10 à 15 ; 35e)

Le genre de truc qui fait mal à la tête. Définitivement.

Mais le mental des Bazeillais n'était pas plus armé que celui des Villeréalais. Tout bêtement hors-jeu sur un point de fixation, ils rendaient trois points aux locaux et leur tendaient une perche de rattrapage. (13 à 15 ; 39e)

Nicolas Chenu persuasif, en terme précis et mesurés...

Nicolas Chenu, le coach villeréalais, mit à profit la pause citrons pour tenir à ses joueurs un discours aussi précis que mesuré : « Pourquoi vous regardez tous vos chaussures ? Remettez-vous la tête à l'endroit , s'il vous plaît ! Vous êtes sortis du match tous seuls. Vous n'avez pas le droit de subir. Ne tentez pas de choses impossibles mais rappelez-vous que la vistoire reviendra à celui qui la désirera le plus. Et jusqu'au bout de ce match ! »

Il fallut un peu moins de dix minutes à ses garçons pour remettre la main sur le match : gros bras de fer, pénalité avortée de part (42e) et d'autre (46e). De l'engagement et une défense dynamique, resserrée, hermétique. Les Jaune et Bleu étaient revenus dans leur match.

J.-R. Valadier, intraitable en défense.

Les Jaune et Bleu reviennent dans le match

La première véritable offensive initiée par Cayssille mettait le feu au dispositif visiteur. Cassang était venu au soutien. L'essai avait chauffé. La pénal-touche obtenue sur un plaquage haut donnait un nouveau ballon bonifiable.

C'est Arrigo qui s'en emparait. Sur la ligne des 5 m, le pénétrant imposait sa dynamique. Parfaitement désaxé, il propulsait Vincent Pigagnol et son commando derrière la ligne. (20 à 15 ; 50e)

Pigagnol marque au terme d'un ballon porté d'école.

 Serres et ses copains aveint retrouvé un mental gagnant. À l'inverse des Bazeillais désomais désunis, indisciplinés, et tentés de s'agacer. Cassang, Beauvié, Magnol, Fornasier chacun à leur tour portaient le fer.

Les débats se déplaçaient à nouveau dans les 22 m visiteurs. Cayssille attaquait encore la ligne suivi de Beck et Cassang. Le RC Bazeillais se mettait à la faute devant ses perches. Argivier, le demi-de mêlée jaune et bleu, jouait la pénalité dans le tempo, en filou. Bazeille était k-o debout ! (27 à 15 ; 57e)

Argivier file à l'essai au milieu d'une défense bazeillaise médusée....

 La suite allait perdre de son intérêt et Bazeille son sang-froid. Villeréal avait du mal à conserver le sien. Chacune des deux équipes rajoutait une pénalité mais Loïc Serres (Photo du haut) et ses copains avaient définitivement assuré leur victoire sur ce premier adversaire de la saison qu'il redoutait tant.

Alex Beauvié, l'un des artisans de la victoire villeréalaise...

 — La feuille de match  —
Championnat du Périgord-Agenais Promotion-Honneur - 1ère journée

   VILLERÉAL 30 – SAINTE-BAZEILLE 18    
(Mi-temps : 13 à 15)

VILLERÉAL : Stade Léo-Cheyrou. Temps : Soleil et chaleur, vent léger dans l'axe. Terrain : bon. Public : 200 environ. Arbitre : Franck Vernet (P.-A.). Délégué : Gilles Eynard (Périgord-Agenais).

U.S. VILLERÉALAISE
• 3 essais : Christ (20e), V. Pigagnol (50e), Argivier (57e).
• 3 transformations
et 3 pénalités (3e, 38e, 60e) : Conduché.
• Carton blanc :
Fornasier (63e).

Composition de l'US Villeréal : Christ, Reigne, V. Pigagnol. - Nicolas, Valadier. - Serres (cap), Magnol, Beauvié. - (m) Argivier, (o) Conduché. - Duluc, Fornasier, Cayssille, Grasset. - B. Boursinhac. Le banc : Viguier, Beck, Peretti, Arrigo, Cassang, Pereira, Morgan. - Entraîneur : Nicolas Chenu. Adjoint-terrain : Romain Cheyrou. Soigneur : Arnaud Beuvin.

R.C. BAZEILLAIS
• 2 essais : Régnier (32e), Altès (35e).
• 2 pénalités
(22e, 71e) et 1 transformation (35e) : Altès
Cartons blancs : Robert (39e).

Composition du RC Bazeillais : Gardenal, Bensandoura, Pouvereau. - L. Guennec, Debec. - Robert, Fongaro, Monbrun. - (m) Bouic (cap), (o) Dupouy. - Laffargue, Macia, Altès, Bordes. - Régnier. - Le banc : Bouffies, Mourgues, Constans, Bras, Oleksiej, Fillol. - Entraîneur : Fabrice Mijoint. Adjoint-terrain : David Panno. Soigneur : Gilles Maisonneuve.

• Évolution du score : 3-0 ; 10-0 ; 10-3 ; 10-8 ; 10-15 ; 13-15 (MT) ; 20-15 ; 27-15 ; 30-15 ; 30-18.


► Réserve
VILLERÉAL 22 –  SAINTE-BAZEILLE 7

Après la victoire de la B, Bruno Marchès félicite ses garçons.

LA "B" A DU POTENTIEL...
Avec un peu plus de rigueur et d'application, les Jaune et Bleu auraient pu emporter une victoire encore plus large et convaincante tant on a semblé loin du rendement optimal. C'est de bon augure...

US Villeréal : 3 essais, 1 pénalité, 2 transformations. – RC Bazeillais : 1 essai, 1 transformation. 


 

 

 

 

 

28/09/2015